Quelles étrivières choisir ?

Hello !

Souvent sur les blogs, on parle des étriers ; plancher large, incliné, gripp, ultra gripp, qui soulage les douleurs, légers… ( même moi j’en ai déjà parlé ici) mais plus rarement des étrivières. C’est pourquoi je souhaite vous en parler aujourd’hui.

Il en existe une multitude et lorsqu’on doit les changer, ça peut vite devenir un casse-tête (histoire de ma vie actuellement), encore plus avec les innovations que certaines marques nous sortent pour améliorer notre confort, notre équilibre et notre fixité de jambes.

Je vais donc vous présenter les différents types d’étrivières, leurs avantages, leurs inconvénients afin de vous aiguiller dans un choix futur de vos accessoires de selles, indissociables d’une bonne paire d’étriers.

 

La matière de la selle

 

Déjà, premier point, la matière de votre selle va influencer la matière des étrivières (logique un peu). Globalement, si votre selle est synthétique avec les quartiers en nubuck (type daslo, wintec, fouganza…) Les étrivières en cuir sont à proscrire.

Pourquoi donc ? Car le cuir va venir frotter sur le synthétique et va venir le râper, un peu comme des chaussures en daim usées, ça donne un style mais le trio selle/étrivières/étriers ne sont pas censé s’abîmer mutuellement.

Pour palier à cela il vaut mieux utiliser les étrivières du fabricant qui sont étudiées pour cela.

Au contraire, si votre selle est en cuir, des étrivières synthétiques vont abîmer la selle avec les frottements.

Pour récapituler : idéalement les étrivières doivent être de la même matière que la selle pour éviter d’abîmer cette dernière. Après, si cela vous importe peu, ce paragraphe ne vous a rien apporté.

 

selle
Selle Fouganza équipée

 

 

Quel type d’étrivières ?

 

Nous entrons enfin dans le vif du sujet : Je prends quoi comme étrivières ? Larges ?  a boucles ? doublées ? Triangulées ? A crochets ? C’est quoi la diff’ ?

 

Attention Spoiler ; Le choix du type d’étrivières va dépendre de la discipline que vous pratiquez le plus.

Pour une proximité optimale avec son cheval, comme en Dressage par exemple, On va opter pour une étrivière simple épaisseur avec des boucles Conway ou des crochets.

 

étrivière conway pravins
Étrivière monobrin à boucle Conway – Atelier Pravins 160 € (ici)

 

 

en CSO, l’étrivière doublée ou épaisse est conçue pour soutenir notre poids lorsque l’on monte en équilibre, aka très souvent.

Cette catégorie reçoit le plus d’innovations, étrivières plus larges, pour plus de fixité de jambes, les étrivières Freejump conçues spécialement pour leurs étriers… Pour le coup, cela dépendra de vos envies, de vos besoins et surtout de votre budget.

Si cela vous intéresse je pourrais me pencher sur la question des dupes d’étrivières si jamais.. N’hésitez pas à m’en faire part.

Il existe des étrivières triangulées, crées et développées par CWD ; c’est une fixité en trois points. On attache d’une part l’étrivière au couteau (normal), dans l’étrier (normal) et on attache le restant au contre-sanglon qui ne sert pas (j’espère pour vous qu’un sanglon ne vous lâchera pas, il faudra faire soit l’impasse sur l’étrier soit sur la sangle… Bonne chance !)

Cependant, si vous êtes tenté(e)s par les CWD, voici le règlement officiel en compétition (source : ffe)

L’étrier et l’étrivière, ceci s’applique également à l’étrier de sécurité, ne sont fixés à la selle que par le crochet d’attache de la selle.L’étrier doit être relié à l’étrivière par un seul point.Ils doivent pendre librement et à l’extérieur du quartier, pouvoir être chaussés ou déchaussés pendant l’action et de manière autonome. En cas de chute, l’étrivière et/ou l’étrier doit pouvoir se désolidariser de la selle, ou le pied doit pouvoir se libérer de l’étrier par déclenchement automatique. Cette mesure n’est pas exigée pour les selles Western utilisables en Western, TREC et Endurance.

Ces étrivières sont donc interdites en compétition.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Si cela vous intéresse également, je vous joins les liens des étrivières :

Étrivières CWD : 150€ ici

Étrivières Atelier Pravins : 125€ ici

Étrivières FreeJump : compatible Soft’Up Pro/ Lite 169€ ici

Étrivières FreeJump : compatible Soft’Up Classic 165€ : ici

 

Quelle longueur choisir ?

 

Autre arrachage de cheveux en vue, la longueur de ces fameuses étrivières.

Je vous ai donc créé un petit tableau récapitulatif, j’espère qu’il est assez clair pour vous et qu’il va vous être utile ♥

 

taille etrivières

 

Évidemment, c’est assez compliqué de faire une moyenne avec toutes les marques qui proposent des étrivières, ça reste global. N’hésitez pas à vous référer aux guides des tailles des marques qui vont pouvoir vous aiguillez plus spécifiquement sur leurs produits.

Je sais que je dois prendre du 135 en général, cependant si j’ai un doute j’irais me référer au guide des tailles du site ou de la marque.

C’est un peu comme trouver un équivalent de sa taille de Jean dans une autre marque, c’est compliqué et sur moi ça change de parfois 2 tailles selon les boutiques, dans les conversations ça peut vite devenir cocasse :

« Tu mets quoi comme taille de pantalon ?

– Je mets du 38 et parfois du 42 ça dépend

– Ah ! »

hqdefault

 

J’espère en tout cas que cet article va vous rendre de grands services lorsque vous allez devoir changer vos étrivières. Je suis en train de passer par là, je pense à vous ! ♥

Vous pouvez suivre mes aventures avec Calimero Boy (Kaki pour ceux qui ont la réf !) sur Instagram, sur Facebook et même sur Polyy

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article !

La bise ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s